Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 01:01

« A » lie gnons

pi gnons -07

Avec des cordages ouvragés sur le fil des ans la corne hier aiguë s’arrondit avec les pas et les passages et les repassages qui dépassent l’us sage car dans le dit se déplient les errances vaccinées par les déviances utilitaires vendues sur la plage les défunts et les feintes.

Des anomalies s’allient pour dévisager les plis des ordinaires effaces âges  des façades échaudées  par les tractations amphigouriques.

La danse des saisons s’entend sur les tympans des couleurs qui sans médire affrètent des nefs aux visages altiers.

Le corps est graphe et ne mime de ses contours ralentis par la course du soleil que la part visible.

La mise ne se fait que par as art et les peintres ont revendu leur palette pour acquérir des sandwichs upérisés US.

Seule une sirène égarée sur le port perdure sur les larmes salées des amants séparés.

 

pi-gnons--007.jpglino : PJ txt : TG

 

un coup de nostalgie : Serge et Jacques

chanson dédiée

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans pignons
commenter cet article

commentaires

martine 19/01/2015 11:19

Tes mots dansent ....et/ou dense....

pjtg 19/01/2015 17:29



ils font un peu ce qu'ils veulent; il y en a même qui s'invitent tout seul. foire d'empoigne ou danses de salon ou densités variables en fonction de l'aire du temps.



Tmor 19/01/2015 09:22

Une couleur qui allume des lumières de sens dans le propos. Les phrases me rappellent des messages codées. La poétique de l'aphorisme en roue libre nous fait dévaler la pente du sens. Nous
avalera-t-il ou pas ?

pjtg 19/01/2015 17:27



je ne sais plus qui a dit "il faut se faire sa langue sinon on se fait faire par elle". les aphorismes donnent u rythme, le sens s'y engouffre et la tempête peut se lever ou lever de nouvelles
pistes vers des horizons inatendus, plus ou moins fertiles plus ou moins arables. la couleur donne le ton. on est très proche de la musique improvisée.



françoise bonnel 18/01/2015 10:42

" le corps est graphe.. " j'adore.. ton esprit danse aussi et nous emporte dans ses reflets lumineux.
excellent...merci

pjtg 18/01/2015 11:40



faut oser ! ce ne sont pas mes orthographes qui se font des croches pieds se sont mes crayons qui se la jouent à saute les tons, l'esprit danse des fois dans tous les sens et je vertige.



Topa 18/01/2015 09:39

On avait un peu oublié les débuts de Gainsbourg...
Merci de nous les remettre en mémoire avec cette chanson intemporelle et l'émouvante binette du chanteur...

pjtg 18/01/2015 11:37



d'avant Gainsbar , quelque chose de frais, qui ne sent pas le ré chauffé, ni l'anis arrosé. un pont entre poésie et chansons.



Lily 18/01/2015 08:06

Le corps est un crayon
L'accord est passé
Le monde est jaune

pjtg 18/01/2015 11:36



il ne faut pas seulement faire mine il faut entrer, quelque soit la couleur, à chaque fois c'est nouveau, y'a pas deux jaunes identiques (sauf sur catalogue). à ta santé !



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche