Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 01:01

et un

pi-gnons-00.jpg

Pas

à pas à

plat aplatis

de pignons si

loue / Cernés dans

les turbulences / Est-ce

météo du dehors ou du dedans

ou les deux ou rien ou tout ou rien du

tout ou tout du rien qui fait ce tout en nous

et rien en vous ou tout en nous ou tout au plus ou

tout du total ou trop ou pas du tout ou un peu ou presque

rien ou presque tout ou pas ou pas du tout ou pas à pas à trois pas

les pas pas sages s’appellent s’épellent se confrontent se congratulent se 

concernent se déconcentrent se constipent se déclinent s’émancipent se fécondent se confondent se confessent se confisent se constatent se contractent se considèrent et se détruisent se séparent pour mieux se parer de pulsions époustouflantes dans les tourmentes du : « et puis » et puis épuisons et puisque et puits sans fond ou secs où se fondent les rhétoriques du vide / Météo du dedans gonflée des humeurs et des inflammations diffamations contributions indigestions / Météo du dehors gonflée des dépressions impressions suppressions  / Venues d’on ne sait où /  Out ou in / Ou Ha ou Hé ou Ho ou Hi ou Hue ou hurluberlu / De travers et mets tes hauts si le bas se débat / Mets tes or si le bas sculpte dans le vide des  météo rôle logique / Un pare  / Deux râle / Trois s’égosille / Quatre c’est part pille / C’est par piles / C’est part sème / C’est par Sais tu / Sais tue c'est / C'est tu sais / Sait s'est tue /


  linogravure : pj / txt : tg

 

une chanson de Léo Chantée par John Baez : Pauvre Rutebeuf (la chanson est apatride)

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans pignons
commenter cet article

commentaires

Old nut 13/01/2015 20:49

Un bel et ingénieux exercice littéraro-typographique !

pjtg 13/01/2015 20:59



merci, si l'exercice est là pour la beauté du geste, le fond tient la route, j'ose le dire, et je puis sortir ma poésie sur le pignon.



tilk 12/01/2015 15:12

c'est pour taire qu'on tue...
amitié
tilk

pjtg 12/01/2015 18:30



et faire taire surtout, sur tout faire taire, savoir et faire savoir est l'ennemi de toute dictature, de quelque nature elle soit.



Martine je 12/01/2015 11:07

tout est dit....tout tes dits......édit ou.....pas tout mais l essentiel.......je ne dis rien....j écoute

pjtg 12/01/2015 11:34



on n'arrivera jamais à tout dire et c'est tant mieux ça donne à des illuminés de la matière pour causer écrire et peindre, dessiner, etc etc...



Marc Lefrançois 12/01/2015 10:41

Bravo pour ce calligramme qui me rappelle mes anciennes lectures (pour ne pas dire "mes anciennes amours poétiques").

pjtg 12/01/2015 11:32



merci, les formes offrent des possibilités dont il ne faut pas se priver. (agence Fiat lux) l'amour est posésie à ce qu'on dit, ce n'est pas tranquille pour autant.



Tmor 12/01/2015 09:26

Le lien texte image est fort. Vive les caligrammes. On descend en pente douce vers l'épure et toujours moins de certitude, sauf une : le pignon

pjtg 12/01/2015 09:58



le pignon, Pascal nous rappelle à l'essentiel, il m'incite à trouver de nouvelles formes et de nouveaux termes. balancement entre réel profus et idée concise. sans cesse sur le métier remettre
l'ouvrage. sans se répéter.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche