Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 16:12

                       SecOnd rendez vous

                          TOujours chassé

Anas platyrhynchOs

Animaux en ballades

C’est colvert qu’on m’appelle

Et du bleu sur les ailes

As tu bien regardé

Sans se faire fardé

 

Le ventre en évidence

Tes petits pains jetés

Tu peux te les garder

Et ceci sans offense

 

Ça nous fait des lourdeurs

Et de pauvres couleurs

Des boyaux en aigreurs

Sans parler des chasseurs

 

Un deux trois on y va

À bientôt mon p’tit gars

On se voit tout là-bas

Paradis des ébats

Bernard : photo / Txt et Choix music. : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
"Derrière chez nous, y"a un étang...." Ahh nos souvenirs!!!! C'est fait, ce jour, hommage à Henri Tachan sur mon blog!!!Bisous Fan
Répondre
P
les étangs ne sont plus ce qu'ils étaient, et attention en ce moment les chasseurs y sont fréquemment et armés jusqu'aux dents et d'humeur souvent agressives ... j'ai entendu que leur statut est directement hérité de Pétain....
L
une seule solution : armons les canards !
Répondre
P
je crains que ce ne soit pas dans leur manière de penser et de faire, ils nous délèguent cette prérogative mais nous n'agissons que très peu voir pas du tout.....
N
"Deux beaux canards s'y vont baignant..." quel joli printemps!
Répondre
P
visa le noir tua le blanc, ... au fils du roi tu es méchant.... des souvenirs me reviennent ....
S
eh oui, trop les nourrir ne leur rend pas service, très bien dit dans ton texte
Répondre
P
il vaut mieux leur laisser des espaces protégés et les admirer ....
T
Texte direct et enjoué, comme l'élan du colvert.
Répondre
P
ils sont si sympathiques ces canards, et quand ils sont trop nourris ils sont trop chassés... un paradoxe ?

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche