Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 00:01

Huit

       S’ouvre ans aire

                                   Repère

Pasquarelles deux

La pigmentation des peaux sans

Cibles augmente les effets

Des eaux menacées des intrants

Serviles soumis aux rejets

 

Dans les organes putrescibles

Qui animent les volontés

Des artistes gens irascibles

Qui saignent sous la cruauté

 

Des égoïsmes cultivés

Dans les bourses et les colonnes

Les arbres secouent leurs racines

 

Les fleurs abreuvent les nuées

Les oiseaux jouent des Requiem

Les sources abreuvent et sèment 

Aquarelle : Pascal / texte et choix musical : Thierry

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
j'aime tes poèmes ...qu'ils faut relire souvent plusieurs fois !!
jolie aquarelle et merci pour Boby Lapointe !
Répondre
P
c'est une des forces de la poésie elle ne se livre pas dès la première lecture... et puis retrouver ou trouver des poètes chanteurs, des poèmes chansons...
T
j'adore cette série (je sais je me répète )
et puis ton texte est ...j'adore aussi
amitié
tilk
Répondre
P
cette série réserve quelques pépites, merci pour tes visites à bientôt sur nos pages...
M
Sacré Boby !
Répondre
P
dommage que sa carrière fut si courte : revoir tirer sur le pianiste...
F
Sympa comme d'habitude et J'adore Boby Lapointe!!!Bisous Fan
Répondre
P
merci pour tes visites et tes billets, Boby reste un ami à revisiter de temps en temps...
S
bien vu la pigmentation, ..pour ma part, je vois des poissons, et une savane derrière les lianes ...
J'aime aussi " les arbres secouent leurs racines ".. bel accord entre Pascal et tes mots .
Répondre
P
une autre approche de nous moi : individu et membre actif d'environnements qui sont en nous et dans lesquels nous sommes parties prenantes...

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche