Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 00:01

Printemps vingt vingt / Vue zéro une / Avril hein ?

Des plantes et des arbres et des hommes

Ce printemps confiné

Offre opportunité

Aux humains bien masqués

Qui osent regarder

 

Les couleurs les saveurs

La danse des odeurs

Le ballet orchestré

De la grande beauté

 

Les fleurs du pommier

Font chanter le verger

Contre-chant  des oiseaux

Harmonies en cadeau

 

Promesses de douceur

Caresses et vigueur

S’annoncent les chaleurs

Et la danse des heures

 

Pétales si fragiles

Sur l’azur qui annonce

La violence gracile

Et les fortes réponses

photo : Philippe Samson txt et chx musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Ne lâchons rien... Ce printemps "confiné" nous a quand même tricoté une palanquée de fleurs à tomber par terre... Quand le printemps ne nous émerveillera plus, nous ne serons pas loin du dernier...
Répondre
P
et peut être plus encore, moins de promenades donc moins de piétinements, j'imagine les chemins de campagne, les sentiers forestiers et j'entends les oiseaux, un printemps qui dessine de nouveaux horizons ? toute la question....
T
je reviens avec plaisir te lire et écouter Léo <br /> amitié<br /> tilk
Répondre
P
merci pour ta visite et bon premier mai les clochettes nous accompagnent ...
B
c'est beau le printemps ici mais je sature du confinement...
Répondre
P
je suis en appartement ce n'est pas facile, et contrôlé deux fois !!! très difficile de le vivre !
M
Sacré Léo !
Répondre
P
et oui c'est ça Monsieur le printemps des poètes...<br />
B
C'est bien cela qu'il faut faire, oser regarder. Se poser, regarder, contempler. J'espère qu'on saura ne pas se remettre à foncer droit devant !<br /> Bonne journée.
Répondre
P
il faut oublier le conditionnement lié au temps qu'est de l'argent, l'argent qu'il faut accumuler sans réfléchir à ce que cela signifie : l'avoir se construit au dépend de l'être...