Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:01

Par confinement

deux

Corbeaux et Cie

Langue perdue pour œufs

Les enfants de l’urbain

Du bitume et des trains

Perdus dans le milieu

 

Perchés sur les antennes

Les oiseaux en mécènes

Enchantent les rues ternes

La chaussée et la berne

 

Ils racontent hors scènes

Les lois venues des temps

Anciens et bien avant

Que la montre soit reine

 

Celles des arbres verts

Des oiseaux dans l’aber

Des saules qui témoignent

Des mouches qui nous soignent

 

photo : Dominique Borée : blog : les pensées sauvages http://le-blog-de-kiro.over-blog.com/

Txt : choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Les oiseaux se demandent ce pourquoi de tant de vide humain, mais je pense qu'eux aussi sont tristes de se retrouver seuls!!! Courage!! Bisous Fan
Répondre
P
en ce moment ils sont très pris par leurs nichées (ou la mise en œuvre de celles ci) ils jalonnent nos rues de leurs chants (que nous retrouvons) vive les oiseaux et bon confinement...
T
c'est pas évident d'enchanter tout ça ....<br /> au moins ils sont tranquilles en ce moment<br /> amitié<br /> tilk
Répondre
P
normalement ils sont protégés mais il y en a qui ne désarment jamais ...
Y
J'ai chanté cet air de Schubert. Paroles en français. <br /> "La corneille m'a suivi / de la ville jusqu'ici / Je la vois toujours depuis / Voler sur ma tête / Corneille, oiseau de malheur / Quitte donc ma route / Crois-tu, en un jour prochain / ronger ma dépouille"
Répondre
P
en Allemand ça a une autre gueule, et oui je me souviens pas facile à chanter. les photos de Dominique m'ont fait me souvenir !
M
L'oiseau noir<br /> n'a rien vu venir...
Répondre
P
enfumé qu'il était dans le smog et les brumes toxiques, mais tu l'as prévenu ?
B
tristesse
Répondre
P
il est comme nous il attend que le soleil se lève ...<br />