Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 00:01

Lever point d’interrogation

 

À l’ombre des oiseaux / 40

Forcément car à gauche de la case

Fort seulement pour celui qui regarde

Fort ne ment qu’aux yeux qui perdent la phase

Quand des nuées se froncent par mégarde

 

Ou par décision suprême des ondes

Des vents et des mystères quand s’envolent

Les paupières et les ombres d’un monde

Imprécis et évanescent du sol

 

Aux altitudes qui donnent le vert

Tige de la blanche obscurité à

L’alternance vrai faux des contraires

 

Les rayons se contractent entrelacs

Et se dissolvent se rétractent et fuient

Vers des dimensions qui pleurent et qui rient

À l’ombre des oiseaux / 40

image / txt et chx musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Avocat des oiseaux, c'est possible... (et souhaitable...)
Répondre
P
un fruit ou le fruit de l'observation, je désespère de voir la cause des oiseaux être peu ou pas entendue...
A
J'adore le 2ème tableau!
Répondre
P
oh ! le deuxième est le négatif du premier je me permets puisque c'est moi qui bosse<br /> merci pour ta visite
M
La nuit grouille de volatiles...
Répondre
P
la nuit grouille de tous nos cauchemars et nous les attribuons aux oiseaux ?
Z
Bravo Thierry, un sonnet qui donne vie à tous ses oiseau en galère ! Bises et bon 8 mai
Répondre
P
les oiseaux ce sont aussi nos idées, nos utopies, tous ces rêves qu'on nous dit de chasser...
S
dimension mobile ou pas, garder en tête le mouvement des ailes ... et se laisser porter par leur magie.
Répondre
P
les ailes qui nous portent : par delà les éthers écrivait Charles Baudelaire ...