Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 00:01

Ailes et coups suite

Picus veridis (juvénile)

La compagnie des oiseaux

Petit pic deviendra grand

Si sur le tronc viennent les ans

Tambours qui sonnent de saison

Quand le soleil a ses raisons

Mais la réserve vient avec le vent

Quand l’hiver pointe ses rigueurs

Jeune nourri de tes fourmis

Le jeûne vient au mauvais temps

Les orées se grèvent en trouées

Qui desserrent les mailles des forêts

Migration certes vers les fourrés

Mais désertion dans les cités

Près du carrefour un couple

Fait des tours entre les tours

Attendre plus loin et la frontière

Qui se relâche au fil des ans

Te reverrais-je aux mois nouveaux

Quand danseront les oiselets

Ici ailleurs ou entre les haies

Jaime ton ton tes rires railleurs

Les ouïrais-je au nouveau mai

Point d’interrogation

La vie ici est en question

La compagnie des oiseaux

Photo : Bernard Groult : txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
encore un qui fait du tapage !!! vive le bruit !!!
amitié
tilk
Répondre
P
chaque que son en son temps et tempo : les bruits de nature s'écoutent comme musique on pourrait écrire une partition ?
T
quand je cherchais mes morceaux de bois
c'était un vrai bonheur d'écouter les bruits autour de loi
bon cela manquait de guitares électriques mais je me suis rattrapé
en arrivant ah ah
amitié
tilk
P
il a le rythme dans la peau et sous la plume !
Z
Difficile pour la nature d'évoluer actuellement, et en plus des produits chimiques et autres pollutions humaines nous avons les frelons asiatiques qui boulottent tout sur son passage. Je viens de faire intervenir une société qui vient de passer pour occire les habitants du nid qui ne faisait que 70cm de diamètre en haut du châtaigner. Ils emploient du pyrèthre qui est moins agressif pour l'environnement. Je ferai un billet sur cette intervention.
Bises et bon débit de semaine
Répondre
P
quand on sacrifie tout pour le gain fric / pouvoir : et qu'on n'assume pas les conséquences de ses actes.... on peut craindre pour l'avenir et en particulier celui des oiseaux ...
C
Moi j'adore picorer ton blog, de ci de là au hasard. Revoir, relire ...relire à nouveau.
Répondre
P
merci, pour les encouragements : les comm. sont toujours les bien venus ...
S
moi aussi, j'ai peur pour cette nature, pour les oiseaux que l'homme s'emploie à faire disparaitre avec ses saloperies de pesticide.. les lobbies dirigent le monde et les politiques ne font rien .. c'est terrible
Répondre
P
je crains que des limites irréversibles n'aient été franchies, on ne peut plus se taire : le faire avec les armes qu'on a ? montrer et dénoncer ...
M
J'aime beaucoup ton poème....
Répondre
P
merci, les photos sont des points de départ et ensuite ... avec ce qui se passe à l'assemblée nationale et au gouvernement et partout ailleurs ...

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche