Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 00:01

Quatorzième bis : Sterna hirunda

Pjtg invitent b g / La compagnie des oiseaux

suite à quatorze du zéro quatre de ce mois

Parenthèse et tension

Point virgule 

Avant la brève chute

Maitrise que signe le vol

Sans assurance de pitance

C’est relance en instance

Sur l’écran des ondes

Miroirs et effets retard

S’y mirent les plumes

Et plonger à peine

En quasi esquisse

La finesse pique le film surface

Intermédiaire et transitoire

Ichtyologie pragmatique

Tenir ou rater le fretin

Frétillant pour la couvée

À peine cachée sur le banc

De sable vulnérable gite

Ouvert plein ciel

A la merci du pied criminel

Inconscient ou imbécile

Ponctuation lisible entre substrats

Liquides flores ciel

Et traduction aviaire

Transition et miroir

Repères évidents

Aux yeux arables

 

Photo de Bernard Groult / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg
commenter cet article

commentaires

victoria 24/07/2017 12:16

Il n'y a décidément que toi pour nous faire réentendre, réécouter, notre jeunesse. Hélène Martin! Marie-Claire Pichaud! Mais oui, elles sont là, elles existent par leur voix. Incroyable. Mais pourquoi les avais-je oubliées? Merci pjtg.

pjtg 24/07/2017 15:09

et il y en a d'autres dont il faut que je me souvienne ou que je découvre s'il y a des traces sur le net, ce qui me guide c'est la qualité des chansons, textes et musiques, souvent ces grandes Dames sont allées chercher du côté des grands poètes, sans vouloir jouer au vieux, il me semble que cette qualité là fait défaut de nos jours, sinon à aller chercher hors des sentiers battus, je te salue @ +

Minik do 23/07/2017 08:10

l'oiseau en vol a l'air d'apprécier ton poème.

pjtg 23/07/2017 10:34

crois tu ? j'espère que toi aussi, à moins que ce ne soit le piaf qui t'a glissé le comm. @ +

tilk 23/07/2017 00:20

très beau texte ...même si j'ai mis longtemps à le lire à cause....
amitié
tilk

tilk 23/07/2017 21:48

oui c'est ce que je fais sur mon blog....
amitié
tilk

pjtg 23/07/2017 10:31

TU VEUX DES CARACTÈRES plus gros, merci pour tes comm. @ +

Topa 22/07/2017 09:39

Ton lien ne tient pas bien la route : on y a mis des déviations apparemment...
(Rien de grave pour autant. Hélène Martin a bien "servi" les poètes...)

pjtg 22/07/2017 10:50

j'avais remarqué mais je voulais Marie Claire Pichaud et son interprétation de poèmes de René Char (ce qui est rare) Hélène Martin vous n'y couperez pas c'est prévu, prochainement (Genet Aragon ou ses propres textes)...

Tmor 22/07/2017 09:12

La tension des parenthèses est plus ou moins palpables entre deux battements d'ailes.
René Char toujours aussi pertinent.

pjtg 22/07/2017 10:52

j'oubliais / René Char et une belle interprétation on reste dans la beauté et la lucidité

pjtg 22/07/2017 10:46

ce moment est fragile : entre deux battements, de plus le nourrissage donc la subsistance de l'oiseau est en jeu, sans oublier l'élégance et la beauté

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche