Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 00:01

De suspension

Ténèbrescences suite avec points

La claie des jours strie et trie les trilles filtrés

Aux humeurs des nuages qui veinent les corps

Les huissiers des faux rêves s’improvisent hors

La loi des règlements vertébrés précédés

 

Des tés orchestrés sur le binaire ordinaire

Les décors se froissent d’œufs m’aiment et les nerfs

Tricotent dans le véniel des histoires noires

Infestées de tristes nouvelles illusoires

 

Le quatrain métronome mixe le tempo

Et noue les refrains cousus mains à fleur de peau

Les silences s’y immiscent en douces sources

Musique écrite sur l’essence à bout de course  

 

image : pj txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ZAZA 31/03/2017 10:51

Tu as fermé les volets Thierry ... trop de soleil hier ! Un magnifique morceau de notre regretté Chuck Berry. Merci.
Bises et bon mercredi

pjtg 01/04/2017 10:42

coïncidence avec l'encre de Pascal : une intelligence des faits et gestes, et la mémoire qui travaille avec bande son des années soixante, le décès du rocker, un des créateurs du genre, ravive les souvenirs et le reste : sons, mots, émotions...

photodilettante 31/03/2017 08:13

qualité du noir dans tous ses états

pjtg 31/03/2017 10:50

le noir c'est tout un mystère : on ne peut se taire, ni rester terre à terre, même si on peut dire le contraire' en un seul ou deux mots (sans vexer personne).

Topa 30/03/2017 10:50

C'est toujours la lumière qui gagne...

pjtg 30/03/2017 11:48

et oui dans un sens c'est réjouissant, cependant pour ceux qui sont sensibles aux insomnies cela peut agacer ? que la lumière soit et ... on sait la suite !

Tmor 30/03/2017 09:37

La lumière passe par les fentes du volet
Les silences peuvent s'y immiscer aussi

pjtg 30/03/2017 10:35

la lumière s’immisce jusqu'au fond de notre cervelle et même plus loin, elle peut dans le silence éclairer nos ombres ...

Minik do 30/03/2017 07:37

Ludig a chopé le Berry Berry..

pjtg 30/03/2017 10:33

ou inversement : j'aime le pont entre Ludwig et Chuck : ça secoue encore