Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 01:01

De raison

Jeux de ténèbres / vend cent vents

Sur les arcures du temps Ulysse déplace

Des navires et des gens aux multiples faces

Il n’enseigne que le chant et les contes verts

Près des fontaines sous des arbres séculaires

 

Les sillages percutés des oiseaux et des

Bêtes bercent les passants  à l’ombre des haies

La halte pousse la saison à réunir

Les liaisons pour ourler les poèmes et dire

 

Des rivages les ports et les anses herbeuses

Des clairières les ramures et les heures heureuses

Loin des cavalcades et des sprints inutiles

Quand le soleil creuse sa niche et nue son style

Jeux de ténèbres / vend cent vents

Images / txt / choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Z
"Thierry"
Répondre
P
les coquilles ne font pas plaies
Z
Que c'est beau Tierry, j'en reste pantoise ! Bises et bon mercredi
Répondre
P
merci mais faut pas mettre la barre trop haut je ne vais plus oser écrire bonne journée
T
Le trait, simplement. Les contes verts attendent le printemps et le dounouement de l'hiver.
Répondre
P
sur l'arc en ciel les contes se déclinent avec les heures et les saisons, quand un conte s'envole il fait place aux autres et ainsi de suite ...
P
les illustrations sont de toute beauté. bravo!
Répondre
P
merci, un négatif et une copie d'un dessin fait pour l'iresuthe n° 39 ...
M
Sur l'île secrète c'est le paradis....
Répondre
P
sont très secrètes, il faut savoir les mériter, aller les chercher et entrouvrir la fenêtre pour quelques amis choisis