Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 01:01

Ni saison

Nœuds de ténèbres / sans sens

Bémols bécarres et becs béent sur ciel vertiges

Les os des vols se cabrent dans la vétusté

Des idées échangées sur les écrans qu’érigent

Des tours retournées aux fenêtres incrustées

 

Dans les méandres des dogmes intronisés

Les squelettes se pétrifient dans la coursive

Qui ne mène nulle part entre salissures

Et lumières électriques  branchées sur nul

 

Les plumes teintées par les brises incendiées

Parcourt les siècles depuis les forêts actives

Inondant les pages des épopées blessures

Et portraits des artistes assis sur leurs culs

Nœuds de ténèbres / sans sens

images / txt / choix musical : tg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rodger 07/01/2017 21:30

Très belle image et aussi le John!

pjtg 08/01/2017 10:58

merci, pour les images, de temps en temps je reviens aux valeurs sures question musique, une autre manière de voir Noël et le monde

les Caphys 06/01/2017 16:59

John lui est branché sur le 220

pjtg 07/01/2017 10:35

au USA c'est 110 et il n'avait pas l'électricité dans le delta où il est né ! donc c'est inné

Gatien 05/01/2017 18:28

Pas trop envie de me retrouver seul dans cette coursive, surtout après minuit. Même avant, en fait ;-)

pjtg 06/01/2017 11:03

tu n'es pas obligé d'aller, mais l'évocation fait penser que.... un homme averti en vaut au moins deux !

ZAZA 05/01/2017 16:41

Au fil de tes mots le graphisme s'anime en rythme de ce morceaux de blues...!
Bises et bon jeudi

pjtg 06/01/2017 11:02

le blues a quelque chose de magique, il nous parle de manière très forte et personnelle bonne journée

Topa 05/01/2017 14:50

On attend la nuit pour allumer les feux d'artifice...

pjtg 05/01/2017 16:07

c'est plus visible effectivement, et ça fait de l'animation d'astres ou de néons, une manière d'attirer l'attention