Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 00:01

Tas cas taire en vrac

 

Bric et broc en vrac / anastrophe

Des caractères qu’est-ce presque

Rien à peine un morphème un son

A écrire à rêver en fresque

En signes épopée frissons

 

Quasi rien  grammes de métal

Plomb étain antimoine sueur

D’idées gris des mains sur l’étal

Blancs camouflés noirceurs odeurs

 

Assemblage à la pleine lune

Esotérismes pour les unes

Mers des signes à déchiffrer

Houles et huiles à caller

 

Couleurs sur lumières des pages

La marge se décline au large

Des horizons ouverts partage

Sans mots dés rations toutes charges

images : txt : choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Un billet qui a du caractère <br /> Camembert à La Bruyère <br /> C'est beau la bruyère à la lumière<br /> Au petit matin on se croit en hiver
Répondre
P
bruyères et callunes / éclairent sous la lune / les caractères ne se taisent qu'endormis dans les casiers / alors les dérider hiver comme été
M
Un bel hommage rendu à notre ami Jacques.
Répondre
P
bien sur et un quelque chose pour dire que la poésie existe encore et qu'on se souvient de comment ça ce fait.
T
Superbe ce rangement de caractère à la La bryuère enfin un peu différent avec ton propre caractère, même si il y a des ressemblances
Répondre
P
il y a un tronc commun ou pour le moins quelques éléments, quant à La Bruyère il ne dénature pas le paysage merci.
P
un endroit qui mérite le détour... la passion de l'homme aussi pour son métier... j'apprécie ta nouvelle manière d'écrire.. je l'ai déjà dit.. scuse-me
Répondre
P
merci, quand on rencontre quelqu'un qui échappe aux principes du négoce le détour mérite de s'arrèter, merci pour le comm.