Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 00:01

Pas lettres

 

Aqua rimmel /onze coups de brosse

Les ailes de nos oiseaux perchés sur les rides

Griffent de leurs pennes des portraits apatrides

Les ombres profondes des blessures lucides

 Soulignent dans les yeux des îles et des ides

 

Où n’abordent jamais des navires armés

De charmes farceurs et de faux espoirs scalpés

Les pierres et les sables cachent les œufs frais

Les cris des poussins oscillent dans le ballet

 

Ils ne savent que criailler et attendre nus

Que les vents les ramènent avec des becs pleins

La plage se vide des nids et des refrains

Et les labbes s’en vont plus loin ventres repus

Aqua rimmel /onze coups de brosse

txt et image et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Encore un beau billet !
A+
Répondre
P
merci tout simplement bon printemps @ +
T
et là l'envol devient interplanétaire ...bravo
amitié
tilk
Répondre
P
je le conçois, mais par ces temps incongrus on risque de perdre le nord, si ce n'est déjà fait @ +
T
ce serait bête de tomber sur l'étoile de la mort....
P
il y a des planètes amies c'est plus facile pour décoller @ +
T
Envol féérique, sans le brûler les ailes
Répondre
P
c'est pas gagné, ces oiseaux témoins fragiles ! les lanceurs d'alertes sonnent l'alarme ! @ +
P
la vie offre toujours une relance.... bel article...
Répondre
P
jusque le terme je suis à court de mots pour expliquer, les relances ? ou les embranchements ? @ +
T
Daniel (Clérembaux), ci-devant guetteur d'hirondelles, m'a prévenu qu'elles étaient arrivées depuis quelques jours... Youpi !...
Répondre
P
c'est une bonne nouvelle, je n'ai rien vu, je vais ouvrir l’œil et le bon, d'autant que les arondes se font moins nombreuses @ +

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche