Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 00:01

Palette du muet au sonore

 

Aqua rimmel / cinq coups de brosse

Les oiseaux n’ont pas de frontières ils vont ils viennent

Depuis les ténèbres jusques aux accents du délire

Ils encensent les jours et les espaces les peines

Les sourires et les balafres des faux rires

 

Sur la peau des souvenirs ils s’empennent forts

Des vents et des distances  parcours retors hors

Systèmes hors ornières  sur les lignes des morts

Qui se tracent d’elles mêmes Signes dignes

 

Fulgurances et longues délivrances sèment

Tout au long des azimuts le sang des poèmes

Les larmes des sillons perdus au long des veines

Les sourires de la  femme aimée et sa traine

Aqua rimmel / cinq coups de brosse

txt et image et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
j'hésite entre Icare qui s'éloigne
et un ptérodactyle qui s'approche ....
amitié
tilk
Répondre
P
les images et les mots peuvent prendre des aspects différents en fonction des moments et de l'éclairage du moment @ +
Z
"Le sang des poèmes
Les larmes des sillons perdus au long des veines" Des mots qui m'interpellent dans ces moments de trouble ! Magnifique graphisme. Bises et bon mardi
Répondre
P
merci de dire, les appréciations et les commentaires qui disent où ça touche me sont très précieux @ +
T
les balafres des faux rires
rien que ça et je repars satisfait
en plus j'en connais ça leur va très bien
ou plus tôt très mal ....
amitié
tilk
Répondre
P
merci, on peut tomber aisément dans l'anecdotique, j'essaie de m'en éloigner, c'est une préoccupation personnelle, merci pour tes comm. précises @ +
T
L'envol du migrant
Léger comme le vent
Répondre
P
la légèreté comme eut souligné Céline, mais la lourdeur prévaut encore et en corps @ +
M
Joli coup de pinceau !
A+
Répondre
P
merci découpage et aquarelle sont à l’œuvre @ +

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche