Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 01:01

Fières houppes

 

pjtg invitent p e / tryptique arboré hein

Et les pas impatients décomptent l’évidence

Danses évidées des deux sens et dédaignées

Cadences énoncées sur tonalité dense

Tronçons nés des coupes à blanc et des saignées 

 

L’entrelacement des hampes et des houppiers

Désignent les lignes Canopées effrontées

Qui ne savent écrire que sur les ciels niellés

Des larmes et des pennes des cris des voiliers

 

Hardis aventuriers rameurs invétérés

Vertébrés largués dans les ciels striés Aèdes

Aux verbes hauts qui arpentent  les rives raides

Les déserts énervés Éthers inespéré

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans à quoi réel
commenter cet article

commentaires

pascale etchecopar 11/02/2016 12:19

Je redécouvre ces tryptiques avec tes poèmes qui me font voyager !

pjtg 11/02/2016 16:47

"voyage immobile" (apparemment) emprunt à un titre de Georges Jean.

Lily 08/02/2016 14:08

Ces houppes fières, métaphore de l'aventure poétique, invitent à la patience : “Plantons des arbres et les racines de notre avenir s'enfonceront dans le sol et une canopée de l'espoir s'élèvera vers le ciel” disait Wangari Muta Maathai, prix nobel paix Kényane, qui a demandé que son cercueil soit fabriqué en bambou et en fibres de jacinthe pour que pas un arbre soit sacrifié. Une belle cohérence, arborée comme un sourire

pjtg 08/02/2016 16:13

merci pour ces précisions je ne connaissais pas ce prix Nobel. la déforestation est une question grave et pas uniquement dans les pays en voie de développement, la cohérence, rendre intelligible la manière de vivre, des enseignements pour tout le monde. @ +

ZAZA 08/02/2016 13:25

Un régal cette association de mélodie, mots et graphisme. Ce dernier est captivant. J'y vois un pauvre hère repousser les murs pour garder un peu d'espace vital. Bravo l'ami. Bises et bon début de semaine.

pjtg 08/02/2016 16:10

merci à toi, la forêt et ses cimes, on ne peut que la dire à mots couverts puisque nous sommes dans son ombre, et que je m'y trouve bien @ +

le Wolf 08/02/2016 12:34

Quand la chatoyance est partagée par deux artistes dans leurs œuvres respectives ...

pjtg 08/02/2016 16:08

une manière de se donner des objtes qui sortent de la compétition ou du plagiat, et d'aller vers (en vers ) des espaces qui sortent de l'ordinaire. @ +

pjtg 08/02/2016 16:03

merci quand l'un pousse l'autre ou inversement c'est une manière de se donner des challenges ou au moins des espaces à habiter. @ +

les Caphys 08/02/2016 10:49

toujours un régal ! Vivement la prochaine expo que je puisse enfin vous voir !

pjtg 08/02/2016 12:02

faudra faire une expo pjtg et les amis c'est une idée à suggérer ... @ +

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche