Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 00:01

Aux oiseaux d’automne...

 

pjtg invitent p e / feuilles et cie quatre

...À ceux qui restent assis sur les teintes douces

Quand le vent sans égards ni art leurs plumes trousse

Que la bise s’aiguise des accents aigus

Quand les gouttes de rosée imitent la glue

 

À ces oiseaux vaillants grimés par les brouillards

Qui germent au cœur des rocks ‘ roll du hasard

Avenue des saisons qui perdent la raison

Sur la palette rouge aux effets à foison

 

Une chef d’orchestre sur les bancs des adages

Amuse le chaland en brassant des messages

Aux couleurs étoilées par la vigueur qui livre

Sur les portées ornées débordant tous les livres

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans pjtg invitent
commenter cet article

commentaires

les Caphys 30/09/2015 18:53

chaudes et froides couleur à la fois

pjtg 30/09/2015 23:01

l'une et l'autre et l'une dans l'autre mais ça ne fait pas du tiède au contraire ? n'est ce pas ? @ +

Minik do 30/09/2015 07:16

Mais où sont passées mes Blue Suede Shoes !

pjtg 30/09/2015 11:39

j'en ai une paire, que je mets peu souvent pour ne pas les user, et parce que je ne sais pas danser le rock ! ces bon vieux rocks j'm'en lasse pas. @ +

Topa 30/09/2015 06:06

Ces feuilles sont ici des fleurs aux étranges couleurs...

pjtg 30/09/2015 11:37

la nature offre des spectacles étonnants directement ou indirectement, les fleurs de l'imagination sont fragiles aussi et il faut les donner à voir n'est ce pas ? @ +

pascale etchecopar 29/09/2015 18:13

Les couleurs sont un peu moins fortes que sur l'image.... C'est tonique, mais pas autant que le rock d'Elvis ! YEEAAH !

pjtg 30/09/2015 11:35

pour les couleurs peut être est ce l'effet de l'écran ? le Elvis du début était bon, des fois j'aime retrouver cette fougue et puis nostalgie !!! @ +

Lily 29/09/2015 13:44

Ah, les oiseaux assis sur leur petit croupion
Malgré les violentes attaques de l'aquilon
Les oiseaux ébouriffés aux plumes troussées
Les oiseaux qui ne craignent pas les grandes marées

pjtg 29/09/2015 15:14

les oiseaux debout portés par les vents / et qui se moquent des grains et des tourbillons / leurs plumes ébouriffent nos écrits et nos mots / sans se soucier des us et des polices ...